Enfant solitaire né en 1980, il passe une grande partie de son enfance à s’amuser seul en s’enfermant dans sa chambre. Il s’isole souvent dans sa bulle, espace vital, pour rêver, s’inventer des histoires et rester autant que possible hors du réel. 
Photographe et graphiste autodidacte, Mick Bulle est passionné par tout ce qui touche à l’image. Son travail photographique, teinté d’un romantisme noir, lui permet d’exprimer au plus profond de lui ses peurs et ses doutes. Utilisant la photographie comme thérapie, il se plait à sublimer ses angoisses et jouer de ses visions sombres et imaginaires. Sensible aux ambiances lourdes et équivoques, différents artistes musicaux sont venus toucher sa bulle pour une collaboration dont Melissa Mars, Pierre Pascual, Cartel Couture… qui lui ont permis de s' essayer à quelques clips vidéos obscurs et décalés, à l'univers proche du sien. 

Très vite, il a l'envie et le besoin d’aller plus loin dans son art en voulant développer ses fantasmes visuels dans des petites histoires qu'il écrit et met en scène dont « 3 Ptits chats », un premier court-métrage expérimental et ambigu qui signe ses premiers pas de réalisateur. Cet essai lui donne l’envie de persévérer dans ce domaine et c’est avec « Chaperon noir » et « Bubble park », ces 2 derniers courts-métrages, qu’il se fait remarquer auprès de plusieurs festivals de films du genre fantastique, en France et à l’étranger. Oscillant  entre la vidéo et la photographie, il participe également à un concours vidéo sur la prévention contre le suicide proposé par la Macif. « Ciel » y est remarqué et obtient un des prix du jury en 2009.
C’est par ce profil vidéaste que l’on retrouve ce coté cinématographique omniprésent dans la plupart de ses clichés photographiques. Ce qui sera à l'origine de son premier ouvrage "Les égarés" paru aux Editions Dubuisson en 2012. Cette première série photo lui vaudra une belle visibilité puisqu'elle aura été projeté sur grand écran lors du festival Voie Off d'Arles.

D'autres expositions lui ont permis de dévoiler d'autres facettes de son travail artistique avec des thématiques qui lui sont chères: le passage transitoire de l'adolescence vers l'âge adulte, les corps plastiques ou bien encore le deuil.

Actuellement, Mick Bulle sort d'un long travail d'illustrations de certains textes de l'Artiste Mylène Farmer avec pour intérêt d'y apporter sa vision personnelle par rapport au ressenti de certains mots. Un travail poétique et unique réalisé comme un jeu scolaire, "Le petit Farmer illustré" est un hommage troublant de tendresse qui ne laissera pas indifférents les inconditionnels de la star de la chanson française mais également des amoureux de la photographie. 


  « Pour vivre heureux vivons cachés » (Jean-Pierre Claris de Florian)

Using Format